Création d'un stylo
Cette rubrique a pour but de vous présenter la création d'un stylo, étape par étape, en partant du bout de bois pour en arriver à l'objet terminé. La cliente du stylo était présente. Elle a pu choisir et suivre la confection de son stylo personnalisé (choix du bois, du mécanisme, de la finition du stylo et du bois, etc.).

⟔ 1. Choix du bois:
La première étape consiste à choisir le bois précieux. La cliente s'est arrêtée sur un bois au veinage très joli, de couleur violet. C'est du bois de violette ! le Bois de violette est un arbre appartenant à la famille des palissandres. Il est présent en Amerique du sud notamment en Guyane et au Brésil. L'arbre est de taille moyenne et le tronc peut atteindre 70 cm de diamètre et le Fût de 5 à 12 mètres de longueur. Cependant, c'est un arbre tortueux et seule une faible partie de son tronc est utilisable.
⟔ 2. Préparation du bois:
a) Mise aux côtes:
Le morceau de bois est mis aux côtes par découpage à la scie à ruban afin d'obtenir un carrelet régulier.


b) Arasement des côtés:
Ensuite le morceau de bois est percé au diamètre du tube en laiton qui vient se coller à l'intérieur. L'étape suivante consiste à araser les côtés du morceau pour venir en contact avec le tube et être ainsi parfaitement perpendiculaire. Cela est d'autant plus important car les extrémités du stylo viendront se sertir dedans. Vous imaginez bien que si celui-ci n'est pas exactement perpendiculaire, un jour disgracieux apparaitra à la jointure.

Arasement du tube

c) Positionnement:
Le bois est installé sur le mandrin porte-outils à l'aide de cales adaptées au diamètre du tube en laiton. Ensuite, on interpose des entretoises et l'on finit avec une vise venant bloquée le tout. Il faut que le bois soit bien maintenu, évitant ainsi qu'il ne bloque lors du tournage. Il ne faut pas le serrer "à bloc" car il risque de se bomber, d'où un résultat décevant !


⟔ 3. Le tournage:
Il n'est pas question ici de reprendre toutes les étapes de tournage. Je pense que vous avez les bases nécessaires. Je mets quelques photos en guise d'explications. On pourrait discuter des formes à donner au futur stylo, mais je pense que c'est une affaire de goût. De plus, ayant la personne avec moi, cela simplifie le choix. J'ai pu lui faire tenir en direct la forme du bois et l'ajuster en conséquence. De quoi la satisfaire réellement en adaptant le stylo à la morphologie de sa main.

Tournage du stylo

Passe pour mise au cylindre

Mise au tube

Tournage de la forme voulue

Forme terminée


⟔ 4. Les finitions:
Je propose différents types de finition notamment:
• Vernis
• Gomme laque
• Cyano
• ...
Pour les trois premières, elles ont des avantages et des inconvénients:
Vernis: facile d'application, bonne résistance mais peu de brillance.
La gomme laque: temps de séchage entre chaque couche plus important, sensible à l'alcool mais garde l'aspect naturel du bois.
Cyano: difficile à mettre en œuvre, séchage entre chaque couche (7 à 8 couches), ponçage à l'eau. Mais un touché satiné inégalable, une très grande résistance et une brillance superbe mettant en valeur le veinage et la couleur du bois.

Ponçage en plusieurs étapes

tube terminé

⟔ 5. Assemblage:
Nous voilà à la dernière étape de la confection du stylo: l'assemblage.
Selon le modèle retenu, l'assemblage peut vite tourner au drame. Éclatement du bois, rayure, chute, etc. peuvent vite réduire votre travail à néant. Il faut donc y apporter un soin tout particulier. Dans les premiers temps, je me servais de ma presse équipée pour l'occasion de joues en bois tendre. Maintenant j'utilise une presse faite pour le montage des stylos. Elle me permet de doser plus facilement la pression sur les éléments à assembler.

Sertissage du mécanisme

Vérification minutieuse et test du mécanisme